Écrit par Mathias Riquier

C’est à Abidjan, dans le quartier populaire de Abobo, que nous avons rencontré Guiako Obin, entrepreneur social ivoirien talentueux. Il est le co-fondateur du BabyLab, le premier FabLab en Côte d’Ivoire, ouvert à tous les jeunes du quartier désireux d’apprendre l’informatique de manière ludique !

Il nous explique l’origine et les objectifs du projet : 

« BabyLab car Baby c’est le surnom de la ville de Abidjan dans le jargon ivoirien, et le Lab désigne un terme anglo-saxon qui signifie espace ouvert à tous (plusieurs personnes peuvent venir collaborer ici). En quelque sorte, BabyLab c’est le laboratoire d’Abidjan.

Nous nous sommes posés une question : Quelle pourrait être la réalité des FabLab sur le continent africain et notamment en Côte d’Ivoire ?

La philosophie qui se cache derrière le BabyLab, c’est de mener un modèle de développement à partir des quartiers populaires. Les quartiers populaires font partie de nos territoires, il faut rendre l’éducation numérique accessible à ces populations qui vivent dans ces quartiers défavorisés. L’objectif étant de réduire les disparités entre les populations.

Pourquoi Abobo ? C’est l’une des communes les plus populaires d’Abidjan, elle compte 1 million d’habitants. C’est une commune qui a une très mauvaise réputation, malheureusement connue pour son banditisme omniprésent et son niveau de pauvreté élevé.

L’idée pour nous est de convertir les mentalités vers l’entrepreneuriat social, surtout par le numérique qui offre beaucoup de possibilités. Nous essayons de mettre au service des jeunes le développement communautaire, en facilitant l’accès à la technologie, à travers le concept de FabLab. »

Guiako Obin

L’éducation alternative comme priorité du fablab

Au BabyLab, les formations sont gratuites. Les élèves y viennent le mercredi et le samedi en dehors de leurs heures de cours, et certains y passent tout leur temps libre ! L’espace a reçu pour l’instant plus de 200 élèves, entre 8 ans et 15 ans… et Guiako ne compte pas s’arrêter là !

Il débute en octobre 2016 le programme KidLab, une formation à l’informatique et à la robotique, proposée à plus de 1000 jeunes sélectionnés. Il proposera ces cours gratuitement aux élèves. Certains partenariats avec des entreprises lui permettront de compenser les frais du Lab.

Le BabyLab a également reçu une subvention de la part du Gouvernement français dont Guiako est très fier : « C’est Axelle Lemaire, qui est venue au BabyLab, au dernier trimestre de l’année passée. Elle est passée nous voir, nous avons pu lui montrer notre travail et nos créations. La subvention ? Elle nous a permis d’acquérir des équipements informatiques et d’aménager l’espace, nous utilisons une plus grande partie de la terrasse maintenant. »

babyLab-PC-DIY Fablab

Le BabyLab est un endroit convivial et vivant ! Ici, on discute assis sur les pneus colorés, autour d’une table en bois décorée par des cartes mémoires d’ordinateurs, on adore ! Il y a une salle informatique, ainsi qu’un espace de recyclage, où Guiako nous a montré les différentes créations des enfants : de l’horloge au bidon en plastique servant d’unité centrale, cela ne manque pas de créativité.

Son prochain défi ? Développer ce modèle dans différents endroits de la Côte d’Ivoire et sur le continent africain.

Un conseil pour la fin ? «  Il faut garder la passion et continuer de croire en son projet. Il faut se dire que son projet est important, qu’il peut toujours servir à quelqu’un, à notre communauté. »

fablab-equipe-abidjan