Écrit par Aurore Le Bihan

« Au Japon, les maisons de retraite publiques sont en mauvais état et les maisons privées trop chères ». Masue Katayama est une entrepreneure sociale de 78 ans. Depuis plus de 30 ans, elle transforme les bâtiments abandonnés en maisons de retraites abordables pour les vieux Japonais et elle emploie des aides-soignants étrangers, traditionnellement discriminés dans la société.

Une vidéo touchante réalisée par les aventuriers de la vieillesse, Julia et Clément d’Oldyssey : 


À travers ses contenus vidéo, Oldyssey se rend dans des sociétés où le statut des aînés est différent, donne la parole aux « vieux » du monde entier et met en avant les initiatives qui rapprochent les générations, pour amplifier leur impact.

Masue Katayama, une entrepreneure sociale de 78 ans

On a rencontré Masue Katayama, une entrepreneure sociale de 78 ans. Depuis plus de 30 ans, elle transforme les bâtiments abandonnés en maisons de retraites abordables pour les vieux Japonais et elle emploie des aides-soignants étrangers, traditionnellement discriminés dans la société. Odyssey quitte maintenant le Japon et s’envole à la rencontre des vieux Chinois 🇨🇳Abonnez vous à notre page Oldyssey pour plus d’innovations sociales au service des personnes âgées et retrouvez aussi tous nos contenus sur www.oldyssey.org, Instagram (@oldyssey_portraits) et Twitter (@oldyssey).ありがとう Masue Katayama, Seiko Adashi, Daniel Dahl, AshokaAvec le soutien de MGEN La Poste L'Assurance retraite Fonds de dotation Après Demain Notre Temps Fabernovel Innovate Fondation Lucq Espérance

Publié par Oldyssey sur lundi 27 novembre 2017

Pour vous mobiliser sur la cause du « Mieux Vieillir » et favoriser le lien inter-générationnel, vous pouvez rejoindre ce groupe Facebook.

Programmes associés :