Écrit par Sense Reporter
Illustration NU par Marie Casaÿs

Illustration de Marie Casaÿs

Quand on nous a dit qu’un frigo NU allait arriver dans les bureaux de MakeSense, on a tout de suite envisagé les collègues d’un autre œil.

Mais en fait pas du tout, NU, c’est un frigo Naturellement Urbain et connecté. Ce sont aussi 4 fantastiques cofounders :

Antoine, à l’origine du projet, Monsieur zéro déchet de la bande, ex-banquier à Hong-Kong et serial entrepreneur (on dit serial à partir de 2),
Mayeul, Monsieur Terroir, ingénieur agro ayant roulé sa bosse au MIP de Rungis,
Ramy, Monsieur UX et ergonomie, il vient notamment de finir les nouveaux bureaux de Twitter à Paris!
et enfin Aude, Madame Opérations (aka « le Fouet »)

Tous de retour en France après leur expériences asiatiques (ils se sont rencontrés là-bas), Antoine a d’abord proposé l’idée d’une Halle Alimentaire zéro déchets, et puis ils ont décidé de tester une première itération sur une mini-halle : un frigo !

On a posé quelques questions à Aude et Hélène (le couteau suisse de NU) :

Il y a des capteurs partout ici, c’est un frigo ou une fusée ?

C’est un frigo pour de vrai ! Mais un frigo customisé, et puis ils sont bien cachés les capteurs ! Ce sont des étagères connectées qui détectent le différentiel de poids des aliments et déclenchent un système de facturation automatique sur un compte client. Tout ça est codé par Antoine et son équipe de geeks (ndlr : Aude ne touche pas une bille en java).

C’est technologique ET ergonomique. C’était notre mot d’ordre : ça devait être évident. Les gens n’adopteront pas des réflexes zéro déchets s’ls ont un effort à faire. Et pour l’instant, dans les boutiques, c’est un vrai casse tête entre les sachets, les bocaux, la balance, la caissière qui ne comprend pas… On ne voulait surtout pas construire une machine à gaz « zéro déchet ».

Clean eating, circuit court, healthy, locavore, solidaire, zéro déchets… vous cochez toutes les cases du bingo durable ?

En fait tout est parti du zéro déchet et puis c’est venu assez naturellement. Pour la réinsertion sociale, très tôt on a rencontré des gens d’Emmaüs Défi et du Mouves qui nous ont scotché. Redonner une chance à tout le monde de trouver un travail, c’est beau, et dans l’équipe, on a tous plus ou moins « switché » après la Chine où on a tous constaté les différences extrêmes entre riches et pauvres. On a donc demandé à Carton Plein si ça les tentait de livrer nos plats ! Puis healthy et solidaire avec Mam’Ayoka, puis circulaire avec Jean Bouteille qui fait la consigne des bocaux.

Mais soyons réalistes, on ne peut pas vivre que dans le circuit court, et parfois, quand le circuit court est mal fait, son empreinte carbone est parfois pire !

frigo NU startup beta test makesense

Chez vous, vous avez un frigo, vous vivez nus, ou les deux ?

Les deux ! Perso j’ai changé de détergents, je me démaquille sans coton… Le projet NU est né pour éveiller les consciences. Ça commence par la bouffe et c’est l’effet boule de neige. On veut que ce soit pour tout le monde et ne surtout pas être ce qu’on reproche un peu aux écolos : rébarbatifs, rabat-joie, chiant, boring ! On veut montrer que chacun est capable de faire des petites choses qui font plaisir et qui ont finalement de l’impact sur la planète. Et c’est incroyable le nombre d’amis à nous qui changent leurs habitudes ! Ils regardent ce qu’ils prennent au supermarché, ils achètent en vrac, pour les pique-niques, plus de pasta box, etc…

Saviez-vous que chaque jour, des milliers de projets agissent pour une économie plus durable ?

L’économie circulaire, ça se crée tout seul ?

NU c’est pas que nous ! Tout le projet s’est fait avec des partenaires, c’est aussi du collaboratif ! Mam’Ayoka, ça leur a demandé de s’adapter à un flux de commande assez fort,
carton plein, c’est pas leur cœur de business (ndlr : ils font du déménagement). Ils ont adhéré assez naturellement, et j’espère que cet engouement va continuer ! Mais cet engouement, on le retrouve non seulement chez les partenaires, mais aussi dans l’équipe, chez les volontaires, même nous on est un peu surpris !

On a aussi été finalistes du concours GALION, lauréats de Réinventer Paris avec notre supermarché zéro déchets sur le site Stream Building à Clichy Batignolles (livraison du bâtiment en 2020!), gagnants d’un concours d’innovation de la BPI… et tout ça apporte pas mal de moyens, de réseau et de contacts.

1 euro moins cher pour les veggies, c’est de la responsabilité environnementale ou c’est juste moins bon ?

C’est meilleur ! Non, perso je ne suis pas veggie, Antoine l’est (de plus en plus). Là encore, ça fait partie de la sensibilisation, le lait, la viande, ça veut dire élevage et énorme empreinte carbone, ça fait réfléchir. Il faut qu’on soit logique et consciencieux pour être cohérents sur notre cahier des charges à tous les niveaux de la chaîne de valeur. Le frigo on le produit pas en Chine non plus, on travaille avec un industriel de Lyon.

C’est d’ailleurs ECO2 Initiative qui fera la notation d’impact de NU pour la version beta.
Donc non ça ne se fait pas tout seul et c’est peut-être ça la vraie économie collaborative : chacun apporte sa pierre et tous apprennent les uns des autres. En tout cas c’est ça qui nous motive !

Retrouvez les actus du projet NU sur Facebook et Twitter