MakeSense Galaxy 
Construisez votre expérience

25 janvier 2018

Comment résister à la 3e démarque ? Petit guide du shopaholic engagé

Écrit par Layla Levy

Ça y est, cette période de l’année est arrivée !  Tu te balades en méditant sur le sens de la vie et la sobriété heureuse quand soudain, BIM, une vitrine affublée de pancartes indécentes attire ton œil sur ses démarques ridicules : « -80% et une massage des pieds offert ». Malgré tes bonnes résolutions, impossible de résister à l’appel de ce chemisier qui manque à ta garde-robe comme l’intelligence manque à Donald Trump. Ta carte bleue se faufile dans les coins les plus obscurs du portefeuille, tentant ainsi d’échapper à la surchauffe qui va suivre.  

Chaque année, l’industrie du textile arrive en deuxième place des secteurs les plus polluants, tout juste derrière les méchants pétroliers. MyTwist, application qui permet de lutter contre le gaspillage vestimentaire en se servant directement dans l’armoire de ses voisins, a fait une petite infographie pour mieux se rendre compte des conséquences de cette industrie :

On vous recommande vivement de garder « The True Cost »  à l’occasion d’une soirée « Netflix and Chill » (par contre, nous nous dégageons de toute responsabilité quant au bon déroulé de la partie « chill » de votre soirée).

via GIPHY

Allez, quand même un petit détail pas du tout culpabilisant en passant : des malformations infantiles sont causées par les pesticides utilisés dans l’industrie cotonnière en Inde.  L’OMS considère une bonne partie des pesticides utilisés dans l’industrie du coton comme dangereux pour la santé, notamment pour celle des enfants, mais les grandes firmes telles que Monsanto continuent de les vendre dans les pays en voie de développement. Ainsi, environ 1 million de personnes seraient intoxiquées par an !

L’impact négatif de l’industrie du textile ne s’arrête pas aux effets dévastateurs sur notre planète et aux Ô combien regrettables Fashion Faux Pas. Une bonne partie des magasins qui vendent de la “Fast Fashion” produisent à moindres coûts dans des pays en développement grâce à une main d’œuvre (trop) sous-payée travaillant dans des conditions vétustes…

En témoigne la campagne lancée contre H&M par I-Boycott. Le grand groupe y est accusé de zapper la sécurité de ses ouvriers pour accroître leur productivité, quand bien même ils génèrent un chiffre d’affaires de 18 milliards d’euros (I-Boycott). Si tu as déjà entendu parler de l’épisode du 24 avril 2013 au Rana Plaza, nulle doute que tu dois être familier du sujet. Autrement, pour en savoir plus ça se passe par ici.

Ça y est, tu regardes ce chemisier à deux fois avant de l’essayer, et peut-être même hésite-tu à l’acheter… « Mais quoi ? Il me met vraiment en valeur, et je n’avais pas de chemisier à carreaux, laissez-moi tranquille ! » (Citation véritable de l’auteure de cet article).

Pour faire face à cette période des soldes sans culpabiliser après chaque passage en caisse, nous avons plusieurs pistes pour toi :

 

#1 Simple, basique, efficace : ne pas acheter

La plus vieille méthode consiste à se poser la question suivante sans arrêt : « En ai-je VRAIMENT besoin ? ». Et si tu sais que tu vas tricher (voir citation ci-dessus), prends un buddy avec toi que tu auras briefé pour te dire « non » dans 99,99% des cas).  

via GIPHY

  1. Si tu te sens militant après avoir lu cet article, pourquoi pas rejoindre le Challenge de Zero Waste France : Ne rien acheter en 2018, c’est possible ? Une autre piste est de se tourner vers les 70% de notre garde-robe qui ne sont pas utilisés (cf. l’infographie MyTwist en début d’article), soit 70% de nouveautés à redécouvrir ! Et même si parmi ces 70%, il y a ton ancienne veste du collège que tu ne mettrais même pas sous la menace (on te pardonne, nous aussi on a commis des erreurs en cette période sombre de notre vie), il existe aujourd’hui plein de blogs et de chaînes YouTube où tu peux apprendre à pimper tes vêtements ! À toi de te la jouer Sherlock et de dénicher ce qui va le mieux avec ton style pour la jouer Yves Saint-Laurent (en beaucoup plus économique et éco-friendly).

#2 Privilégier la seconde main ! 

Si comme l’auteur de cet article, vous êtes victime de la fièvre fashionista-soldes-je-n-en-ai-pas-besoin-mais-en-fait-si-au-cas-où-on-m-invite-a-une-soirée-à-thème, alors sache qu’il existe des alternatives—et pour beaucoup pas aussi chères qu’on ne le pense !

via GIPHY

  1. Seulement 10% des vêtements donnés à des friperies sont achetés : le reste finit échoué sur les côtes Haïtiennes ou d’un autre pays dit du « Sud ». Pour combattre non seulement l’impact écologique de l’industrie de la mode, mais aussi la création de déchets, tu peux acheter en seconde-main !

Où ? Il suffit de taper « friperies à [nom-de-ton-bled] » dans ton moteur de recherche pour trouver celles les plus proches de chez toi. Autrement, il existe tout un tas de nouveaux services qui se sont lancés dans ce marché. C’est le cas de Hylla, une penderie partagée, ou de Le Closet, un système de location de vêtements de créateurs (parfait pour ta soirée à thème !).

 

#3 Du neuf s’il vous plaît !

  1. Dans le neuf de chez neuf, on trouve de plus en plus de marques qui prennent des engagements environnementaux et sociaux quant à la fabrication de leurs vêtements. Dans la grande distribution, Aigle et Timberland sont des exemples avec des engagements en développement durable que vous pouvez découvrir dans leurs sites internet respectifs.

 

  1. Il existe des entreprises dédiées à la production de vêtements responsables comme chez TwoThirds, où tu peux trouver des très belles collections (ainsi que tout un tas d’accessoires pour t’aider à adopter un style de vie en accord avec tes valeurs, comme cette petite bouteille en acier inoxydable baleine toute mignonne). Côté chaussures, si tu es plutôt baskets, tu vas trouver ton bonheur tout en backpackant autour monde avec Pérus (Amérique Latine), Panafrica (Afrique), ou N’Go Shoes (Asie du Sud-Est) ! Si c’est une paire de bottines ou de chaussures « de ville » que tu cherches, va faire un petit tour sur le site de Minuit Sur Terre—des chaussures 100% véganes !


#4 Encore du  (presque) neuf ! 

  1. Mais petit retour en arrière : on parlait de déchetteries sur les côtes haïtiennes, et si seulement on avait un moyen de revaloriser ces kilos et kilos des déchets… Mais c’est le cas ! De plus en plus de pionniers se lancent dans le recyclage de matériaux (textiles ou non d’ailleurs) afin de créer des vêtements et des accessoires originaux et engagés. Prenons par exemple ces ceintures en pneus de vélo, le cadeau parfait pour ton oncle qui se tape toutes les étapes du tour de France dans leur intégralité chaque année. Ou bien le pull de futur de Hoopal, qui n’utilise QUE 50 litres d’eau à la production au lieu des 7 700 litres en moyenne.
    via GIPHYAu rayon accessoires, il y a de quoi faire ! De sacs à main confectionnés à partir de plastique trouvé dans les énormes déchetteries d’Ouagadougou (Burkina Fasso) par des femmes entrepreneuses, jusqu’à des bijoux faits de parties d’ordinateurs, en passant par la coque de téléphone compostable ; il suffit de se plonger dans les moteurs de recherche Ecosia ou Lilo (à bas Google !), ou dans des sites recensant plein d’initiatives positives pour dénicher les perles rares, comme chez BienFair, ou dans cet article de Say YESS.

via GIPHY

  1. Et pour se plonger encore plus dans le sujet, rejoins la Mobilisation Fair Wear MakeSense et demande les bons plans à la communauté !

    Si nous devons céder à notre irréprochable sens de la mode, faisons-le de manière éco-stylée et fashion-ponsable !

Construisez votre expérience: Recevez des articles, des nouvelles, des événements qui comptent pour vous !

Programmes associés :

Lecture en cours
Comment résister à la 3e démarque ? Petit guide du shopaholic engagé
x Fermer
Construisez votre expérience: Qu'est-ce qui vous intéresse ?
Lancer mon projet
Women empowerment
Refugees

Construisez votre expérience

En sélectionnant des sujets, vous recevrez régulièrement des articles, des nouvelles, des événements liés à ce qui compte pour vous !

2. Choisissez !

Chargement…

Ca m'intéresse de m'engager pour changer les choses (Vous pouvez tout cocher :))

Je souhaite m'informer sur des sujets précis qui me tiennent à cœur (Vous pouvez tout cocher :))

Les sujets qui me tiennent réveillé(e) jusqu’à trop tard (Vous pouvez tout cocher :))